Les métiers de l’automobile se féminisent

Les métiers de l’automobile se féminisent

L’Observatoire des métiers des services de l’automobile vient de publier son dernier Autofocus consacré à une étude sur la mixité femmes/hommes dans la branche des services de l’automobile. Elle met en lumière une branche qui tend à se féminiser tout en évoquant une parité au sein des effectifs inégale en fonction des métiers qui la composent.

Elle revient également sur le nombre en augmentation de filles au sein des formations et le rôle des CQP dans cette féminisation.

L’étude ainsi que le communiqué de presse sont consultables dans cet article de l’ANFA.

En complétement, nous vous proposons l’interview d’Aurélie Requin, qui exerce dans le domaine de la monte du pneu des véhicules industriels, parue dans Pneumatique de ce début d’année 2021

Témoignage d’Aurélie Requin

Témoignage d’Aurélie Requin

Dans son édition de Janvier-Février 2021, le journal Pneumatique a mené l’interview de Aurélie Requin, Opératrice de Maintenance des Pneumatiques des Véhicules Industriels chez Azur Truck Pneus.

Trentenaire passionnée et déterminée, elle navigue dans des ateliers autos depuis sa plus tendre enfance. Aujourd’hui spécialisée dans le pneumatique, elle entend promouvoir son métier auprès du plus grand nombre, et notamment des jeunes filles.

Bonjour Aurélie. J’espère que vous allez bien. Pas trop déconcertée par cette interview WhatsApp ? Ce n’est pas très commun…

Bonjour Romain. Je vais bien, merci.
Tout est une première pour moi aujourd’hui !

Vous êtes du genre très connectée, toujours collée à votre smartphone,
ou pas du tout ?

Il n’est jamais très loin. Et j’adore être connectée.

Parlons un peu de vous. Les femmes sont assez rares dans votre univers. Comment vous êtes-vous retrouvée là ?

Je suis à l’origine mécanicienne automobile, un métier que j’ai exercé pendant 11 ans. En 2010, chez mon ancien employeur, j’ai découvert le métier d’OMPVI (Opérateur Maintenance de Pneumatiques Véhicules Industriels). J’ai eu le coup de foudre pour ce métier. J’ai ramé pendant 3 ans pour obtenir ce poste et un jour, l’opportunité est arrivée. J’ai foncé ! Maintenant, ça fait quasiment 8 ans que je l’exerce avec passion. Je me suis spécialisée en génie civil.

L’automobile, au sens large, a toujours été un univers qui vous attirait ?

L’automobile est un très bel héritage laissé par mon père. J’ai grandi dans un atelier. Mes outils d’aujourd’hui étaient mes jouets préférés d’hier.

Vous parliez d’un métier de passion. Qu’est-ce qui vous anime au quotidien ?

Ce qui me passionne dans ce métier, c’est le relationnel avec le client, la chance de pouvoir intervenir en carrières sur des machines extraordinaires et passionnantes. Au-delà de tout ceci, ce qui me passionne encore plus, c’est d’arriver à faire changer les mentalités de certains hommes.

On ressent chez vous une grande détermination. On se trompe ?

C’est effectivement le cas. Il faut avoir du caractère dans ce métier, c’est obligatoire pour se faire respecter.

Croisez-vous encore beaucoup de machos ?

Hélas, oui. Les remarques sexistes font partie de mon quotidien, mais je n’y prête plus trop attention. Les machos sont mes préférés car ce sont eux qui, au final, ont besoin de mon travail pour pouvoir eux-mêmes continuer le leur. C’est ce qui me fait le plus rire.

Le métier de monteur de pneus est très rude, pourtant vous êtes très loin des formats bodybuildés. C’est quoi, votre secret ?

Je n’en ai pas ! Avant de commencer, je réfléchis et après, j’attaque. Et puis j’ai eu la chance d’être très bien formée par des anciens qui n’avaient pas de machines pour travailler, donc ils m’ont appris à travailler sans.

Vous avez tourné de petites vidéos postées sur les réseaux. Quel est l’objectif de cette démarche ?

Les femmes sont très rares dans mon métier, et j’aimerais vraiment qu’il y en ait beaucoup plus. c’est pour cela que je poste régulièrement des photos et des vidéos pour encourager les femmes à sauter le pas.

C’est important à vos yeux de promouvoir votre métier ?

Oui, énormément, car notre métier n’est pas vraiment connu. Il n’y a pas encore assez d’écoles pour l’apprendre, et beaucoup d’anciens sont partis à la retraite avec leur savoir. C’est pour cela que j’aime transmettre ce que j’ai appris.

Comment vous voyez-vous évoluer à l’avenir ?

J’aimerais devenir un jour cheffe d’atelier, tout en ayant l’opportunité de rester sur le terrain. à moyen terme l’objectif est de devenir responsable d’une agence mixte tant dans ses métiers que dans son équipe, avec des hommes ET des femmes.

Pour conclure, une phrase ou un mot pour définir votre vie professionnelle ?

Ma vie professionnelle et juste passionnante, totalement extraordinaire, et j’ai vraiment de la chance d’aller travailler tous les jours en ayant l’impression d’être dans une cour de récréation. D’ailleurs, je n’ai jamais l’impression d’aller travailler !

Merci beaucoup ! Que peut-on vous souhaiter pour 2021 ? Que tout continue aussi bien ?

Avoir encore plus de travail ! Merci à vous Romain !

Une belle promotion de diplômés

Une belle promotion de diplômés

En raison de la crise sanitaire, les formations ont été déployées en fin d’année 2020 seulement. Mais après quelques mois de formation, nous sommes fiers de mettre en avant les 20 diplômés du CQP OMPVI (Opérateur Maintenance Pneumatiques Véhicules Industriels). Les 3 établissements formateurs, le GRETA Coeur de Loire, le Technopolys et l’AFPA de Yutz, avaient répondu fin 2019 à un appel d’offre national dédié au déploiement de la Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective (POEC).

Pour 2021, deux salves du CQP OMPVI seront ouvertes au 1er semestre (avril) et second semestre (date indéterminée pour le moment).

Nous diffuserons la liste des établissements retenus dès que nous l’aurons en notre possession afin que vous puissiez prendre attache avec eux et vous former à nos métiers !

SSAM 2021 : bilan des actions

SSAM 2021 : bilan des actions

Malgré le contexte sanitaire, la sixième Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité a bien eu lieu, la plupart du temps, à distance.

Nos adhérents se sont mobilisés durant toute cette semaine afin de faire découvrir les métiers du pneumatique encore trop méconnus aux yeux du Grand Public.

Le Syndicat des Professionnels du Pneu a été partie prenante de cet événement en intervenant dans une matinale de France Bleu Maine et a pu parler des formations dans le domaine du pneu des véhicules industriels.

La vie ici solution travail

par Bruno Vandestick et Delphine Berteau

Le pneu formera également en 2021

Le pneu formera également en 2021

Le Centre d’Échanges et de Formation Michelin (CEFM), fort de la certification récente de 6 stagiaires des promotions 2019/2020, déploiera le CQP OSMPVI à partir du 15 Mars 2021.

Le Syndicat du Pneu, porteurs des projets « Emploi et Formation » pour ces adhérents, déploie en ce moment des actions auprès de nouveaux établissements afin de permettre l’ouverture de promotions de ce même diplôme, notamment le CFA de Mont de Marsan, Le GRETA de Lille, l’AFTRAL de Tremblay-sur-Mauldre, le Lycée Isaac de l’Etoile de Poitiers.

Le CFA du Mans ouvrira quant à lui sa 5e promotion au mois de mars. Nous vous invitons à contacter Mme Vivier si vous souhaitez intégrer cette nouvelle rentrée aux coordonnées suivantes : 02 43 40 60 68 / 06 82 40 63 92.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir davantage sur notre secteur d’activités.

Depliant d'information sur le CQP 2020

Article mis à jour le 16.02.2021

SAVE THE DATE – SSAM 2021

SAVE THE DATE – SSAM 2021

Avec plus de 100 métiers et des cursus de formation allant du CAP au diplôme d’ingénieur, la branche des services de l’automobile et de la mobilité est ouverte à tous les profils, masculins et féminins. Que l’on soit passionné par la technique, le commerce ou les métiers de service, il existe de nombreuses opportunités !

Au programme de la Semaine, journées portes ouvertes dans les établissements de formation, rencontre avec des formateurs, modules « vis ma vie », etc. Mais aussi une découverte de l’univers professionnel grâce à l’organisation de visites d’entreprises, de partages de témoignages sur les réseaux sociaux, de job datings, de conférences, etc.

En réponse au contexte de crise sanitaire, l’ANFA innove pour l’édition 2021 en mettant à disposition des organismes de formation et des entreprises une plateforme permettant d’organiser certains de leurs événements en ligne.

Le programme sera mis à jour régulièrement sur le site dédié de l’événement qui ouvrira au grand public le 4 janvier 2021.

Les professionnels du pneu, par le biais de ses adhérents et des établissements de formation partenaires, seront présents durant toute cette semaine pour vous faire découvrir l’ensemble de nos métiers.